Charles Fox PARHAM
William Joseph SEYMOUR

Le pentecôtisme, appelé aussi mouvement de Pentecôte, est un courant chrétien évangélique issu d’un réveil démarré par les pasteurs américainsCharles Fox Parham et William Joseph Seymour aux États-Unis en 1906. Ce mouvement se caractérise par l’importance donnée à la Bible, à la nouvelle naissance, au baptême du Saint-Esprit, aux dons du Saint-Esprit, au baptême adulte en tant que témoignage volontaire, un esprit missionnaire, un engagement moral de vie ainsi que par l’autonomie locale des églises, la séparation de l’Église et de l’État.

Le pentecôtisme a ses origines dans plusieurs réveils qui ont eu lieu aux XIXe et XXe siècles. Le Grand Réveil de pentecôte commence avec le pasteur américain Charles Fox Parham, à Topeka (Kansas) en 1901. Après une première expérience de « parler en langue » au Bethel Bible College de Topeka, au Kansas, aux États-Unis, le 1er janvier 1901, il théorise le fait que la glossolalie était un signe du baptême du Saint-Esprit, doctrine essentielle du pentecôtisme. Plusieurs camp de prière seront organisés sous sa direction. C’est ainsi que le « Mouvement de la Foi Apostolique » se développe au Missouri, au Texas, à la Californie et ailleurs. Il se poursuit lors du Réveil gallois de 1904-1905 avec Jessie Penn-Lewis et Evan Roberts. Puis en 1906, le Réveil d’Azusa Street prend place dans le centre-ville de Los Angeles sous la conduite du pasteur William Joseph Seymour.

Écoutons ensemble ce merveilleux récit de ses étudiants de la Bible:

« En Décembre 1900, nous passâmes l’examen sur les sujets de la repentance, la conversion, la consécration, la sanctification, la guérison et le prochain retour de notre Seigneur Jésus. Nous étions parvenus dans notre étude au problème contenu dans le chapitre 2 du livre des Actes des Apôtres [Actes 2.1-4]. Je croyais que notre expérience devait s’accorder avec la Parole de Dieu, aussi j’enjoignis aux élèves d’étudier ce que la Bible disait concernant le Baptême dans le Saint-Esprit ».

Ecole Biblique de TOPEKA

Trois jours plus tard, nous sommes au matin du 31 décembre 1900, aux environs de 10h, les étudiants se retrouvèrent pour communiquer leurs conclusions. Ils sont unanimes. La véritable preuve du Baptême dans le Saint-Esprit est le parler en langues. Aussitôt, ils se mettent à prier et à chercher le Seigneur.

Le lendemain, le 1er janvier 1901, une étudiante de 18 ans, Agnès Ozman demande à Charles Parham de lui imposer les mains pour recevoir le Saint-Esprit. A peine Parham lui impose-t-il les mains que la jeune fille est remplie de la puissance de Dieu et se met à parler en langues.

En quelques jours, ses étudiants sont tous remplis du Saint-Esprit et se mettent à prêcher avec Parham dans plusieurs états de l’Amérique du Nord.

En 1905, Charles Parham est secondé par un prédicateur qui va devenir un puissant instrument de Dieu, William J. Seymour.

William Seymour reçoit le baptême du Saint-Esprit le 12 Avril 1906 au 214 rue Bonnie Brae où un groupe de croyants était en train de jeûner et prier.

L’école biblique ayant été déplacée, W.J. Seymour exerce son ministère dans une chapelle en ruine à Los Angeles, au 312 de la rue Azusa (photo ci-dessous). C’est de cette église abandonnée que va jaillir le Réveil mondial de Pentecôte.

Nous sommes en 1906.

Chapelle, Azusa Street

Les réunions commencent à 10h du matin et finissent à minuit. Les foules viennent, des malades sont guéris, la puissance de l’Esprit se manifeste, les gens sont étonnés de voir que toute distinction de race a disparu, des Blancs, des Noirs adorent le Seigneur, parlent en langues, exercent les dons de prophétie.

À ce moment-là, ni Charles Parham, ni William Seymour n’ont l’intention de fonder une église, au contraire, ils travaillent au réveil au sein de leurs communautés. Mais bientôt, ils sont rejetés et dans l’obligation de fonder une nouvelle dénomination. Ainsi l’église Pentecôtiste ne tarde pas à se multiplier.